Comment méditer rapidement ?

Comment méditer ? Respirez, et soyez conscient de votre respiration.

Parmi les bienfaits documentés de la méditation, on retrouve la diminution de l’anxiété et de la dépression, une réduction de l’irritabilité et des sautes d’humeur, une amélioration des capacités d’apprentissage et de la mémoire ainsi qu’une plus grande créativité. Et ce n’est que le début! Il y a aussi le ralentissement du vieillissement (possiblement à cause des niveaux plus élevés de DHEA), la sensation de vitalité et de rajeunissement, moins de stress (diminution des niveaux de cortisol et d’acide lactique), le repos (rythme cardiaque et métabolisme ralenti), diminution de la pression artérielle et augmentation du taux d’oxygène dans le sang.

Comment méditer tout de suite

Voici une technique facile qui vous donnera des résultats en quelques minutes ! Utilisez des vêtements confortables qui ne serrent pas trop et qui vous permettent de respirer facilement. Si vous n’en n’avez pas, vous en trouverez facilement sur le site internet de votre choix.

Asseyez-vous confortablement, fermez les yeux et tendez tout votre corps. Expirez profondément puis inspirez profondément par le nez et relâchez la tension dans tous vos muscles. Sentez chaque partie de votre corps se détendre en accordant une attention particulière aux parties qui résistent, comme les mâchoires serrées.

Si vous avez des tensions résiduelles, tendez cette partie de nouveau puis relâchez-la. Vous pouvez aider en répétant silencieusement « relaxe » en relâchant la tension. Votre corps et votre esprit apprendront ainsi à reconnaître la relaxation. Ultérieurement, il vous sera plus facile de relaxer simplement en répétant le mot « relaxe » à quelques reprises.

Respirez par le nez. C’est très important, car le diaphragme est plus sollicité, donc vous amenez plus d’oxygène à votre corps. Faites-en l’essai. Respirez par la bouche ; vous remarquerez que votre respiration est plus superficielle. Puis, respirez par le nez et vous remarquerez que votre abdomen se gonfle davantage. L’air pénètre plus profondément dans vos poumons.

Laissez votre respiration adopter un rythme confortable et soyez-en conscient. Soyez conscient de votre l’air qui entre et qui sort de votre nez. Votre esprit peut avoir tendance à vagabonder, mais vous devez ramener son attention sur votre respiration.

Si vous éprouvez des difficultés, essayez de nommer les distractions afin de mieux les contourner. Par exemple, dites dans votre tête « jambe qui pique », « inquiétude au travail » ou « fâché » puis, retournez immédiatement votre attention vers votre respiration. Utilisez le moyen qui vous convient le mieux afin d’identifier et isoler les distractions.

C’est tout. Continuez pendant cinq ou dix minutes, ou pendant cent respirations. Après, ouvrez les yeux et restez assis pendant quelques secondes. Vous vous sentirez détendu et votre esprit sera frais et dispos. Vous serez prêt à affronter n’importe quel défi intellectuel. Voilà comment on médite.

A  propos de notre esprit qui a tendance a vagabonder durant notre séance de méditation, regarder bien cette courte animation vidéo sur la méditation, elle montre comment notre mentale peut interagir et nous détourner de notre but. Le fait de se concentrer uniquement sur nos problèmes ne fait que les aggraver et les multiplier !  Alors qu’au contraire, laisser passer les flux continuels de nos pensées nous laissent un champs fleuri.

« Cessez donc de penser à la détente! s’écriait un maître Zen à son élève lors d’une séance de méditation, car dans ces conditions, il est inévitable quelle soit ratée! » Eh oui, C’est précisément cette atteinte de la spontanéité innocente que l’esprit et la pensée détruisent. c’est là l’étape la plus difficile à franchir. L’effort même de penser à ne plus penser doit disparaître